Financement

Le FRIJ, qu'est-ce que c'est?

Le Fonds régional d’investissement jeunesse est un fond régionalisé qui a été administré par les jeunes représentants élus du FJÎM de 2003 à 2015. L’enveloppe était confiée par le gouvernement du Québec à travers la Stratégie d’action jeunesse. À Montréal, à partir de la création du FRIJ, en 2003, plus de 20 M$ ont été injectés afin de mettre en œuvre plus de 300 projets.

Le fonds a été interrompu en avril 2015. Il n'est plus possible de déposé de demandes. 

Les Projets locaux (PL) 

Un projet local porte sur une problématique jeunesse particulière et ciblée, ayant des objectifs à court terme, visant l’amélioration de la situation des jeunes entre 12 et 30 ans dans un quartier ou un arrondissement de Montréal. 

  • Vise l’atteinte d’objectifs à court terme
  • Est d’une durée de deux ans et moins

Les Projets concertés (PC) 

Un projet régional est issu d’une concertation avec le milieu et répond à une problématique reconnue dans un milieu. 

  • La durée de projet doit être d’un an minimum et doit viser l’intervention à moyen et long terme
  • Le projet doit assurer la participation d’au minimum deux partenaires majeurs excluant le promoteur
  • Le projet doit couvrir un territoire comprenant une population de 100 000 personnes ou trois arrondissements ou municipalités de l’île de Montréal 
  • La part du FRIJ doit être de 25 000 $ minimum et d’un maximum de 150 000 $ 

2014-2015

Citoyenneté

Jeune Conseil de Montréal

Ce projet permet aux jeunes d’en apprendre davantage sur les institutions décisionnelles montréalaises et appuyer leurs initiatives civiles. Les objectifs sont d'initier les jeunes à la vie politique municipale pour en connaitre les enjeux et se familiariser avec le déroulement de véritables conseils de ville, d'ancrer l’éducation de la politique municipale dans les mœurs des jeunes Montréalaises et Montréalais, de donner des outils aux jeunes afin qu’ils exercent pleinement leur participation citoyenne et de multiplier les « conseils sous 18 ans » au sein des différents arrondissements et des écoles secondaires.

Site web

Financement accordé : 7 000 $

Plein milieu

Ce projet souhaite offrir une stabilité résidentielle à des jeunes marginalisés tout en favorisant le développement de leur autonomie. Les objectifs sont de redonner aux jeunes le pouvoir sur leur vie en favorisant leur implication dans leur projet de vie, de favoriser la mixité sociale et atténuer l’isolement, de diminuer les discriminations des propriétaires à l’égard des jeunes locataires, d'initier les jeunes aux droits et responsabilités des locataires, d'assurer une stabilité et une continuité de l’intervention tout en prévenant l’itinérance chez les jeunes et de diminuer la judiciarisation et développer un milieu d’entraide pour les jeunes.

Site web

Financement accordé : 50 500 $

Miel Montréal

L’appropriation par les jeunes des enjeux qui influencent la qualité de leur environnement dans une démarche citoyenne est au coeur de ce projet financé par le Forum jeunesse. Les obkectifs sont d'amener les jeunes à comprendre l’écosystème urbain et reprendre contact avec la nature, de développer la motivation et les capacités des jeunes leur permettant de devenir des ambassadeurs de la biodiversité dans leur environnement de vie, d'explorer et expérimenter des pratiques alternatives et écologiques en termes d’apiculture, d’horticulture et d’aménagement urbain et d'intervenir sur l’environnement physique pour une amélioration en matière de qualité de vie.

Site web

Financement accordé : 50 000 $

Éducation

CyberCap

Ce projet veut encourager les jeunes à poursuivre leurs études postsecondaires dans des programmes liés aux technologies de l’information et des communications, offrir à plus grande échelle un nouveau modèle de démarche exploratoire en technolgie de l'information des communication (TIC) en permettant une expérience de stage en milieu industriel et élargir l’offre de stage exploratoire aux jeunes en rupture scolaire (16 et 17 ans) visant à les remettre en action et à motiver leur intérêt pour les TIC.

Site web

Financement accordé : 50 000 $

Carrefour familial Hochelaga (CFH)

Le but projet est de favoriser l’implication et le passage à la vie adulte des jeunes décrocheurs de 16 à 21 ans en offrant une alternative à la scolarisation régulière, de mettre les jeunes en action à travers un projet collectif intégrant la scolarisation, le développement d’habitudes et d’attitudes socioprofessionnelles, de favoriser l’insertion sociale par l’engagement écocitoyen des participants et d'amener les participants à découvrir des métiers.

Site web

Financement accordé : 51 000 $

Chez Émilie maison d'entraide populaire

Le projet Relève ton défi souhaite donner les conditions optimales aux jeunes pour leur permettre de s’épanouir, de retrouver leur motivation et de persévérer à l’école. Pour ce faire, il offre des activités pour développer le réseau social, le leadership et les habilités sociales des jeunes en plus de permettre aux jeunes d'obtenir un soutien psychosocial individuel.

Site web

Financement accordé : 51 200 $

Auberge communautaire du Sud-Ouest

L'objectif de ce projet est d'inciter les jeunes sans-abri à terminer leurs études secondaires dans le système scolaire traditionnel. Le projet offre une école de la rue où les jeunes peuvent terminer leurs études secondaires en français et en mathématiques à leur rythme, favorise l’intégration des jeunes à une vie de groupe, développe la motivation et la participation des jeunes et aide les jeunes à déterminer leurs projets et leurs rêve.

Site web

Financement accordé : 50 738 $

Destination Travail du Sud-Ouest de l’île

Amener le jeune non diplômé qui souhaite poursuivre son parcours scolaire à le faire dans un cadre alternatif et de manière à pouvoir réintégrer avec succès le système scolaire régulier, que ce soit à l’éducation aux adultes ou en formation professionnelle.

Site web

Financement accordé : 49 940 $

Pour 3 points

Développer des habiletés de vie à travers le sport chez les jeunes de milieux défavorisés dans le but d’améliorer leur réussite scolaire et prévenir la criminalité juvénile et l’implication dans des gangs de rue par des activités, des formations et du mentorant avec des coachs sportifs et des coachs de vie.

Site web

Financement accordé : 25 494 $

Économie

Esplanade

Les objectifs de ce projet sont d'assurer une relève entrepreneuriale et augmenter le nombre de jeunes entrepreneurs sociaux en promouvant et valorisant les initiatives locales innovantes et créatives, de favoriser l’émergence d’une relève de jeunes entrepreneurs engagés socialement et d'aider les jeunes qui souhaitent avoir un impact structurant en créant une entreprise sociale.

Site web

Financement accordé : 51 100 $

Réseau de la coopération du travail du Québec (RÉSEAU)

Les objectifs du projet sont d'encourager l’esprit entrepreneurial des jeunes en démystifiant les étapes de la mise en place d’une coopérative de travailleurs, de mettre en place un parcours d’accompagnement qui favorisera la réussite des projets, d'offrir un levier de financement (bourse) afin de faciliter et d’accélérer les montages financiers, de développer l’expertise technique par la réalisation d’un projet collectif appliqué, de créer une approche innovante d’appui et d’intercoopération entre les projets et les participants et de permettre aux participants de se familiariser avec le démarrage d’une entreprise collective.

Site web

Financement accordé : 50 000 $

Parrainage civique les Marronniers

Les objectifs du développement d'un service de traiteur au Jarry Deuxième Café-Bistro sont de : favoriser le développement d’habiletés socioprofessionnelles des personnes vivant avec une déficience intellectuelle en leur offrant un stage qui répond à leurs besoins, offrir une expérience de travail positive en favorisant l’acquisition d’habiletés personnelles et professionnelles dans les métiers de l’alimentation, aider à l’intégration à l’emploi d’une population exclue et stigmatisée en optimisant le placement en emploi des participants avec différents partenaires du milieu, créer un contexte de stage favorisant le développement de soi et l’empowermen, renforcer le sentiment de confiance et d’utilité sociale ainsi qu'améliorer les conditions de vie et favoriser activement l’intégration sociale.

Site web

Financement accordé : 25 800 $

Production Vision Oracle

Le projet, par ses différents ateliers, veut favoriser l’accès à l’emploi des jeunes vivants des situations d’exclusion sans emploi et sans expérience de travail des centres Batshaw, permettre aux jeunes d'acquérir des compétences d’employabilité et de mieux connaître certaines réalités du marché du travail, favoriser l’intégration socioprofessionnelle de ces jeunes grâce à un suivi constant jusqu'à l'aboutissement de leurs démarches, fournir aux participants des modèles positifs de jeunes qui ont réussi pour s’en inspirer, valoriser les jeunes, prévenir des comportements délinquants et susciter leur intérêt par l’entremise de l’expression artistique, stimuler l’imagination, la créativité et la débrouillardise des jeunes et réduire les risques de délinquance pour favoriser leurs réussites personnelles et professionnelles.

Site web

Financement accordé : 49 461 $

Saines habitudes de vie

Centre de promotion communautaire le Phare inc.

Le projet a pour buts de favoriser l’autonomie alimentaire des jeunes en leur apprenant à bien se nourrir, de responsabiliser les jeunes dans le processus des choix alimentaires, de favoriser les transferts de connaissance en alimentation en formant des groupes multiâges et multiculturels ainsi que d'impliquer les jeunes dans des projets communautaires et des activités de quartier en lien avec la sécurité alimentaire.

Site web

Financement accordé : 50 000 $

Projet d’intervention auprès des mineurs prostitués (PIAMP)

L'objectif du projet est de réaliser un documentaire pour servir d’outil de sensibilisation, de prévention et de formation, par et pour des jeunes permettant de mieux comprendre la prostitution juvénile et ses enjeux ainsi que de sensibiliser le grand public et les acteurs concernés par le milieu de la prostitution juvénile, aux enjeux de la pratique et au vécu des jeunes.

Site web

Financement accordé : 49 480 $

Regroupement des maisons de jeunes du Québec (RMJQ)

L'objectif du projet est d'offrir des formations pour développer, chez les intervenants jeunesse, des compétences en matière de prévention de l’hypersexualisation précoce et fournir des outils d’intervention auprès des adolescents.

Site web

Financement accordé : 43 007 $

Lilith & Cie

Le but du projet est de favoriser l’employabilité des jeunes ayant éprouvé des difficultés liées à la toxicomanie et/ou à d’autres problèmes de consommation en les intégrant à une équipe de création artistique en danse contemporaine. En travaillant sur le lien de confiance et de solidarité, les jeunes découvriront leurs ressources personnelles et apprendront à respecter leur corps. 

Site web

Financement accordé : 48 000 $

La Table de Concertation Jeunesse Lachine (TCJL)

L'objectif du projet est de remédier au manque d’activités pour les 16 à 35 ans en agissant sur les freins à la participation citoyenne et en expérimentant de nouvelles activités physiques, sportives et de loisirs adaptés aux familles et aux jeunes adultes. Le Club Déclic Lachine initie une formule d’offre d’activités «à la carte», très accessible économiquement. 

Site web

Financement accordé : 45 227 $

Culture

Espace projet

Ce projet souhaite créer un espace de coworking en plein air (saison estivale) pour en faire un espace d’échange et de rencontres tout en offrant un accès au design et aux arts visuels. En plus de favoriser les échanges et l’accès aux pratiques de la relève en arts visuels et en design, l’instauration de cette zone animera l’espace public et créera un sentiment d’appartenance. 

Site web

Financement accordé : 43 000 $

Centre de production & d'exposition Eastern Bloc

Le Cetre Eastern Bloc souhaite offrir aux jeunes artistes de la relève un lieu de diffusion de leurs œuvres en arts numériques et un lieu de recherche et de promotion. À travers 3 programmes artistiques, les artistes émergents seront encouragés à prendre des risques et à dépasser leurs modes de production habituels.

Site web

Financement accordé : 25 000 $

Diversité Artistique Montréal

Diversité Artistique Montréal souhaitre mettre en lien de jeunes artistes de la relève issus de la diversité avec des artistes professionnels bien établis dans le cadre d’un programme de mentorat. Ceci permettra aux jeunes artistes professionnels de mieux connaitre le milieu artistique et ses réseaux et favoriser leur insertion professionnelle. 

Site web

Financement accordé : 40 094 $

Gestion durable des ressources

Groupe uni des éducateurs-naturalistes et professionnels en environnement (GUEPE)

L'organisme GUEPE, par ce projet, souhaite promouvoir l’éducation aux sciences de la vie, de la terre et de l’environnement auprès des jeunes du secondaire grâce à un contact direct et privilégié avec la nature. À l’aide d’ateliers exploratoires en classe sur les sciences naturelles et des expériences concrètes dans un laboratoire à ciel ouvert, les parcs. 

Site web

Financement accordé : 48 700 $

2013-2014

Citoyenneté

Centre de développement pour l’exercice de la citoyenneté (CDEC)

Le projet vise un rapprochement interculturel entre des élèves des communautés anglophones et francophones dans le but de favoriser le partage d’expérience tout en développant leur sens critique et des habiletés citoyennes pour communiquer. Les jeunes développeront leur leadership en réalisant un projet d’engagement entrepreneurial favorisant ainsi le travail d’équipe et une réflexion commune reliée aux défis et aux enjeux de l’identité culturelle québécoise.

Site web

Financement accordé : 48 450 $

Exeko

Ce projet est conçu pour éveiller et stimuler le potentiel des personnes en situation d'itinérance et favoriser leur participation citoyenne et culturelle. Il vise plus particulièrement les jeunes autochtones qui, après avoir quitté les conditions difficiles de leur communauté d'origine, se retrouvent dans les rues de la métropole et font face à un manque de ressources et d'opportunités. En perte de repères sociaux, identitaires et culturels, plusieurs souffrent d’une dévalorisation qui limite leur propension à s’impliquer dans leur propre vie et dans la communauté montréalaise. Le financement accordé est un renouvellement à ce projet.

Site web

Financement accordé : 23 375 $

La Maison des Jeunes Magi de Mercier-Ouest inc.

Permettre aux jeunes d’avoir un impact sur leur milieu en organisation une implication bénévole supervisée dans le but de favoriser le développement de leur leadership. Mise sur pied d’un groupe de 20 jeunes et les jumeler avec des parrains et des marraines de la communauté afin de leur offrir une panoplie de lieux d’implication différents, qu’ils pourront choisir en fonction de leur intérêt. 

Site web

Financement accordé : 40 000 $

Corporation de développement urbain du Faubourg Saint-Laurent (cdu)

Ce programme de deux ans vise la prévention et l'intervention directe auprès des jeunes sur les arts urbains. L’objectif est de réduire le graffiti comme acte de vandalisme tout en favorisant l’engagement des jeunes et en leur offrant l’accès à des ressources expérimentées dans les arts urbains. Que ce soit par des interventions théâtrales, la publication d’un fanzine, la réalisation d’un projet de murale et de photos et d’une exposition à la Galerie Fresh Paint, ces diverses activités rejoindront près de 3 000 jeunes montréalais à travers les différents quartiers. 

Site web

Financement accordé : 48 000 $

Arc-en-ciel D’afrique

Production, impression et distribution d’un recueil contenant une quinzaine d’œuvres littéraires et imagées (nouvelles, des poèmes, des bandes dessinées, des collages, des photos) créées par des jeunes de 18 à 30 ans, qui racontent la réalité des personnes LGBT des communautés africaines et antillaises. L’objectif est de briser les tabous reliés à l’homosexualité dans les communautés noires et d’offrir des modèles pour les jeunes en questionnement sur leur orientation sexuelle. 

Site web

Financement accordé : 35 000 $

Crapaud, Comité Du Groupe De Recherche D’intérêt Public De L’uqam (grip-uqam)

Offrir une formation pratique et théorique en animation horticole et en écocitoyenneté à 15 jeunes montréalais intéressés par l’agriculture urbaine. L’objectif est de les outiller pour accompagner le développement de projets d’agriculture urbaine dans leur communauté et intervenir auprès des groupes de citoyens-jardiniers. Ces jeunes animeront bénévolement des ateliers auprès des groupes de jeunes marginalisés afin de leur faire prendre conscience de leur pouvoir d’action. 

Site web

Financement accordé : 49 945 $

Vrac Environnement

Développer et donner des ateliers scolaires mécano-vélo à une classe de FPT (Formation préparatoire au travail) de l'École secondaire Lucien-Pagé, ainsi qu’aux membres du comité vert de l’école. Les jeunes effectueront, entre autres, des visites d’entreprises ou de projets en lien avec le vélo, tiendront des cliniques de mécanique-vélo à l’intention de l’ensemble des élèves de l’école et participeront au développement environnemental de leur milieu en faisant la promotion d’un mode de transport durable.

Site web

Financement accordé : 50 000 $

alternatives

60 jeunes du quartier Hochelaga-Maisonneuve participeront au développement d’une charte alimentaire locale qui reflètera leur rapport à l’alimentation et à la ville. Faisant appel à la créativité et l’engagement de ces jeunes, la démarche proposée leur permettra d’être sensibilisés à l’importance des choix alimentaires sur leur bien-être et sur leur compréhension du système alimentaire. Les besoins des jeunes du quartier seront pris en considération lors de l’implantation d’un point d’accès aux aliments santé. 

Site web

Financement accordé : 49 996 $

Éducation

Centre D’encadrement Pour Jeunes Femmes Immigrantes

Ce projet est la poursuite du projet À la découverte des nouveaux horizons I dont l'objectif est de faire découvrir aux jeunes filles immigrantes les possibilités de faire carrière dans des métiers scientifiques et techniques non traditionnellement féminins. Des activités d’accompagnements permettront aux jeunes filles des secondaires 3, 4 et 5 d’explorer les différentes possibilités d’étudier ou de travailler. 

Site web

Financement accordé : 48 021 $

Éducaloi

Des ateliers sur le droit seront donnés par des bénévoles du milieu de la justice dans toutes les classes de 2e cycle de l’école secondaire Monseigneur-Richard de Verdun. Un procès simulé se déroulera devant l’ensemble des élèves de l’école, des stages d’un jour seront organisés avec des professionnels du droit ainsi que des ateliers de journalistes judiciaires en herbe. L’objectif est de développer les compétences et attitudes leur permettant de reconnaitre la dimension juridique d’une situation. 

Site web

Financement accordé : 46 850 $

Association Patronale Des Entreprises En Construction Du Québec (l’apecq)

Mettre en place des moyens afin de favoriser l'intégration et le maintien des femmes dans les entreprises et sur les chantiers de construction avec un système de coaching personnalisé. L’objectif est de réduire l’isolement d’une dizaine de femmes entre 16-30 ans dans le secteur de la construction tout en favorisant les échanges et l’atteinte de leur potentiel d’épanouissement. 

Site web

Financement accordé : 28 037 $

La Gang À Rambrou

Permettre à 25 jeunes âgés de 21 à 30 ans, présentant des troubles envahissants du développement (TED) et qui ont un handicap trop sévère pour se qualifier aux programmes d’employabilités, d’explorer des activités de travail dans le domaine de la création artistique. Tout en initiant les jeunes aux communications simplifiées et à la connaissance de soi, ils auront des ateliers de costume et de restauration de vêtements usagés, de fabrication de décors et d'accessoires de théâtre et de fabrication de cadres. 

Financement accordé : 51 500 $

Fondation Filles D’action

Répondre de façon spécifique aux besoins des filles en matière de prévention des facteurs qui peuvent les conduire au décrochage scolaire. 52 filles de 12 à 17 ans qui fréquentent les écoles secondaires Lucien-Pagé (Parc-Extension) et Beurling Academy (Verdun) bénéficieront d’une série d’ateliers en arts médiatiques et en journalisme pendant une période de 8 mois. Une journée des métiers dans chacune des écoles sera organisée permettant de rejoindre l’ensemble des élèves. 

Site web

Financement accordé : 46 000 $

Maison Des Jeunes Par La Grand’porte

Doter les jeunes de Saint-Michel d’un outil de communication qui leur permettra de transmettre de l’information et de partager leurs opinions et leurs préoccupations : un journal fait par les jeunes et pour les jeunes. Celui-ci sera rédigé dans un esprit démocratique et par un sens de l’éthique professionnelle. Des mentors juniors (élèves en journalisme de Louis-Joseph-Papineau) et des mentors séniors (journalistes professionnels) seront disponibles pour accompagner les jeunes journalistes en herbe. Trois éditions de ce journal sont prévues en décembre 2014, mai et décembre 2015. 

Site web

Financement accordé : 48 183 $

Économie — Accès à l'emploi des jeunes victimes d'exclusion

Ywca Montréal/y Des Femmes De Montréal

Sensibiliser 350 étudiant (e) s des secondaires 4 et 5 aux opportunités d’emplois dans les secteurs non traditionnels et développer les capacités des jeunes filles en matière d’entrepreneuriat dans les secteurs d’avenir. Ce projet mettra également en lumière des femmes expérimentées oeuvrant dans les secteurs visés et favorisera le mentorat. 

Site web

Financement accordé : 50 000 $

Sentier Urbain

10 jeunes âgés de 16 à 30 ans, qui vivent des réalités d’exclusion et de marginalisation effectueront un programme de formation complet en agriculture urbaine et des ateliers de développement socioprofessionnel, d’une durée de 22 semaines. Ces jeunes partageront leurs connaissances avec Le Pavillon Patricia Mackenzie (femmes itinérantes), la Maison à petits pas (aide aux familles défavorisées) et le Bon Dieu dans la rue (jeunes itinérants). Ce projet en employabilité permettra aux jeunes de développer de saines habitudes de vie et d’améliorer leur niveau d’employabilité. 

Site web

Financement accordé : 49 988 $

Coopérative Deséquilibres

DesÉquilibres développe un programme adapté à des jeunes âgés entre 18 et 30 ans vivant avec des difficultés d’adaptation au marché du travail dans lequel ils découvriront l'entrepreneuriat collectif, à l’aide d’ateliers en employabilité à travers un programme sportif. Ce programme d’entrainement intensif d’une durée de 12 semaines permettra aux jeunes d’apprendre à se dépasser. (travailler sur l'insertion sociale et l'insertion économique) 

Site web

Financement accordé : 20 000 $

Culture

L’atelier Circulaire

Rapprocher les jeunes de 15 à 30 ans des arts imprimés et donner aux jeunes artistes la possibilité de créer et de produire leur travail dans notre atelier et les aider à présenter leurs démarches artistiques. Ce projet permettra également aux jeunes artistes de la relève de partager le quotidien des artistes, maîtres et imprimeurs chevronnés. 

Site web

Financement accordé : 49 000 $

Wapikoni Mobile

Ce projet est un renouvellement qui vise à donner une voix aux Premières Nations en offrant des ateliers de création audiovisuelle et musicale, des stages rémunérés, du perfectionnement professionnel, des classes de maîtres et des opportunités de diffusion à de jeunes autochtones en milieu urbain. Outiller une relève artistique autochtone à Montréal tout en faisant connaître les cultures et la réalité autochtones aux jeunes non autochtones. 

Site web

Financement accordé : 21 985 $

Carrefour Jeunesse-emploi Montréal Centre-ville

Rassembler des partenaires majeurs liés à différents milieux : jeunesse, culturel, entrepreneuriale, éducatif, et le milieu des affaires pour présenter les faits saillants et les résultats de l’étude Ex-Croissance menée par les chercheurs de l’INRS. Prévue le 10 juin 2014, cette journée permettra de faire connaître les nouveaux modèles d’affaires émergents dans le secteur des arts aux jeunes artistes de la relève. Il y aura également des ateliers laboratoires, un conférencier, des prestations artistiques des artistes de la relève et un cocktail pour favoriser le réseautage. 

Site web

Financement accordé : 22 000 $

Saines habitudes de vie

Ville En Vert

Ce projet vise à sensibiliser les élèves des écoles secondaires de l’arrondissement Ahuntsic-Cartierville à une alimentation saine en particulier la consommation des fruits et des légumes frais et locaux et des produits de l’agriculture urbaine. Les élèves seront rejoints par le biais d'ateliers éducatifs, de kiosques et des activités culinaires. Les jeunes seront davantage outillés pour lire les étiquettes alimentaires, faire des choix judicieux et ajouter des aliments sains dans leur boîte à lunch. 

Site web

Financement accordé : 49 931 $

Passage : Ressource Pour Jeunes Femmes En Difficulté

Apprentissage d’un engagement chez 6 jeunes femmes en difficulté dans un projet d’empowerment lié à la santé alimentaire. Les jeunes femmes seront impliquées dans la planification, la conception et l’entretien d’un jardin collectif à la maison d’hébergement de Passages. Elles auront également des ateliers sur différents thèmes reliés à l’alimentation et de cuisine collective. 

Site web

Financement accordé : 20 235 $

Loisirs Saint-jacques De Montréal

Ce projet vise à offrir aux jeunes filles de 16 à 24 ans résidentes des Habitations Jeanne-Mance et du Faubourg St-Laurent, des cliniques sportives adaptées à leurs besoins. L’objectif est de développer une complicité entre les jeunes, les parents et la communauté et de mettre en place des activités sportives pour les filles, qu’elles auront choisies. 

Site web

Financement accordé : 32 722 $

Écoquartier De Saint-léonard (nature Action-québec)

Ce projet consiste à favoriser la prise en charge par les jeunes léonardois de 12 à 17 ans de leur environnement et leur milieu de vie, en passant par l’angle du verdissement en milieu urbain. Des ateliers d’initiation à l’entrepreneuriat et sur les enjeux environnementaux seront donnés aux jeunes qui s’engageront dans ce projet. Il y aura également une distribution d’arbres aux citoyens et des activités de sensibilisation aux élèves des écoles Laurier-McDonald et Antoine-de-Saint-Exupéry portant sur les enjeux de la biodiversité, du verdissement et de l’agriculture en milieu urbain.

Site web

Financement accordé : 48 500 $

2012-2013

Projets

Cirque Hors Pistes

Projet de préemployabilité pour favoriser l’accès à l’emploi aux jeunes Montréalais et Montréalaises marginalisés par le biais des arts du cirque. Les jeunes sont initiés aux différentes techniques circassiennes par des ateliers fixes et ambulants. Ils s’impliquent à toutes les étapes lors des créations collectives, conçues et réalisées par les participants. Des stages de perfectionnement rémunérés sont également offerts à des jeunes. Les créations de cirque social feront l’objet de représentations publiques.

Site web

Financement accordé : 138 988 $

Centre De Communication Adaptée

Réaliser et mettre en ligne un site web sourdEF.net, un guichet interactif sur l’emploi afin que les jeunes sourds puissent chercher et réunir rapidement les informations dans leur langue d’usage, la langue des signes québécois. L’objectif est de faciliter l’accès à l’information sur l’emploi pour accéder au marché du travail. Ce projet permettra également de démystifier la surdité auprès des employeurs tout en les informant au sujet des ressources disponibles pour soutenir l’intégration en emploi. 

Site web

Financement accordé : 87 032 $

Commission De Développement Des Ressources Humaines Des Premières Nations Du Québec

Projet d’insertion à l’emploi et d’accompagnement offert à la clientèle autochtone en milieu urbain pour leur permettre d’entreprendre des changements significatifs dans leur vie. Développer les compétences de base pour leur développement en leur offrant un préparcours incluant des cours de langue, des activités de développement personnel, social, culturel et un stage d’exploration, suivi d’un volet intégration qui se concrétise par une expérience de travail ou un retour aux études. 

Financement accordé : 52 500 $

Le Comité Des Organismes Sociaux De Saint-laurent

Permettre une meilleure intégration chez les jeunes immigrants (12 à 17 ans) tout en leur permettant d’influencer le développement du milieu de vie le plus important : leur famille. Ce projet vise à favoriser la communication et une compréhension réciproque entre les adolescents et leurs parents sur les difficultés auxquels ils ont à faire face dans leur nouvelle patrie. Les ateliers et échanges auprès des adolescents et des parents permettront d’empêcher les conflits mineurs de dégénérer en conflits majeurs. 

Financement accordé : 122 032 $

Santropol Roulant

Permettre à des jeunes de 16 à 30 ans issus de milieux urbains et défavorisés d’explorer le métier d’agriculteur et de maraîcher biologique en travaillant à la ferme et en bénéficiant de cours théorique. Ces jeunes développeront un atelier participatif pour recevoir des jeunes de camps de jour en visite à la ferme et ils feront des présentations dans des écoles pour faire connaître le travail d’agriculteur tout en sensibilisant les élèves sur l’importance d’une agriculture écologique. 

Site web

Financement accordé : 145 000 $

Carrefour Jeunesse-emploi De L’ouest-de-l’île

Création d’un programme de mentorat par les pairs donné par les élèves du secondaire à l’intention des élèves de la 6e année du primaire au sujet des tâches et des aptitudes que les élèves doivent mettre en pratique. Sondages auprès des professeurs des écoles concernées, productions de vidéoclips en français et en anglais expliquant les tâches et tenir des ateliers avec les mentors pour les préparer à jouer leur rôle. 

Financement accordé : 51 090 $

Galerie Les Territoires

Permettre aux artistes émergents en arts visuels de présenter leur travail au sein des entreprises et d’accéder ainsi à un nouveau public. Parallèlement, ces expositions permettront aux gens d’affaires de découvrir les nouvelles pratiques artistiques qui dynamisent la scène culturelle montréalaise. Les 22 expositions en entreprises permettront de faire découvrir les œuvres des artistes de la relève.

Site web

Financement accordé : 76 000 $

Événements Prima Danse

Sensibiliser les jeunes de 12 à 17 ans sur la problématique de l’hypersexualisation que l’on retrouve dans les médias par des ateliers interactifs. Des élèves de milieux défavorisés sont rencontrés à six reprises pour discuter des différentes facettes de l’hypersexualisation et pourront mettre en action leurs réflexions sur le sujet en développant un vidéoclip de danse. Les élèves participants seront invités à un gala de reconnaissance mettant en vedette les vidéoclips. 

Site web

Financement accordé : 87 680 $

Action Jeunesse Ouest-de-l'île

Développer une concertation avec les acteurs du milieu pour favoriser l’accessibilité aux jeunes de 16 à 30 ans à des plateaux sportifs gratuits de proximité, en complémentarité avec l’offre déjà offerte par les écoles et les municipalités. Des animateurs de parcs et de plateaux sportifs feront la promotion des activités sportives chez les jeunes dans les espaces névralgiques reconnus par les travailleurs de rue. Les jeunes nécessitant un accompagnement individuel pourront bénéficier de services psychosociaux afin de réduire les actes de petites délinquances.

Site web

Financement accordé : 111 380 $

Environnement Jeunesse

Sensibiliser, mobiliser et réaliser des projets concrets sur la valorisation et la préservation de l’eau à Montréal. Développement d’un ensemble pédagogique innovateur à l’intention des étudiantes et étudiants montréalais du 2e cycle du secondaire et de niveau collégial pour les informer et les accompagner, ainsi que leurs enseignants et responsables institutionnels, à agir concrètement à la valorisation et à la préservation de l’eau douce. Mise en œuvre d’une vaste campagne de mobilisation autour de la Journée mondiale de l’eau. 

Site web

Financement accordé : 118 477 $

2011-2012

Projets

Étincelles médias

À travers un magazine écrit par, et pour eux, ce projet vise à donner la parole aux jeunes et à promouvoir l’engagement. On prévoit déjà diverses sections au magazine : Art et culture, Médias, Enjeu social, Relations (ex : dossier homophobie), Environnement, Démocratie et Style de vie. L’idée est d’offrir une alternative citoyenne aux médias de masse ciblant le jeune lectorat et de rassembler une trentaine de jeunes, principalement de la Maison des jeunes l’Hôte Maison et de l’école secondaire Père-Marquette, autour de ce projet ambitieux. En effet, la publication d’environ 50 pages sera distribuée à 15 000 exemplaires à travers tout le Québec. Par concours d’articles, on aspire à rejoindre près de 300 jeunes plumes pour le contenu. 

Financement accordé : 57 480 $

Carrefour jeunesse-emploi NDG et Table de concertation jeunesse NDG

Sur deux ans, deux groupes de 12 jeunes leaders représentant la diversité de Notre-Dame-de-Grâce, désirant être de « ceux qui décident », mais vivant des obstacles dans leur intégration socioprofessionnelle auront la possibilité de voir à ce que leurs intérêts et opinions soient pris en compte dans le développement de la communauté. Par le passé, le tournoi de basketball organisé a ainsi incité l’arrondissement à construire un terrain extérieur public, le premier du quartier. Les jeunes seront appuyés par une concertation locale formée d’experts en prévention et de travailleurs jeunesse locaux, de l’école secondaire St-Luc, du Conseil communautaire Notre-Dame-de-Grâce et du CSSS Cavendish notamment. À travers des rencontres hebdomadaires de 3 heures, les jeunes choisiront et réaliseront un projet en lien avec le quartier, et par ce processus, développeront leur confiance en eux et leurs aptitudes en planification et en travail d’équipe. En devenant actifs dans leur milieu et auprès des autorités locales, ils auront également un sentiment d’appartenance et de sécurité accru. 

Financement accordé : 44 000 $

Parrainage civique Les Marroniers

Afin d’accroître la participation citoyenne des jeunes vivant avec une déficience intellectuelle (DI), l’organisme, déjà reconnu pour favoriser l’autonomie et l’intégration sociale de ces personnes dont le parcours scolaire se termine à l’âge de 21 ans, propose de faire du bistro affilié Aux atomes crochus un lieu animé. Petit café où certains jeunes vivants avec une DI travaillent déjà à titre de stagiaire, ils pourront aussi désormais y prendre la parole dans divers comités, échanger autour d’enjeux qui les concernent et profiter de conférences thématiques ouvertes à tous pour rencontrer des gens de la communauté. En invitant des personnalités pour ces activités, par exemple un chef cuisinier ou un élu, l’idée est de changer le regard du citoyen sur la déficience intellectuelle et de miser sur l’inclusion. 

Financement accordé : 48 500 $

La Fondation de la tolérance

La Caravane de la tolérance est déjà connue dans le milieu scolaire, son équipe tente par le jeu interactif, les performances et les discussions de contrer le phénomène de l’intimidation. Dans ce projet, l’organisme visitera ainsi 4 écoles, en ciblant spécifiquement les jeunes du premier cycle du secondaire, car ils sont plus vulnérables et plus souvent victimes. Après avoir sensibilisé les classes au problème de l’intimidation par l’atelier de la Caravane, un comité de 10 jeunes par école sera formé et accompagné tout au long de l’année pour la mise en place d’une action concrète, en concertation avec l’ensemble de leur milieu scolaire. Les 40 jeunes pourront mettre en commun leurs idées lors d’une journée de formation sur l’engagement citoyen. Ils assisteront à une conférence inspirante et à des ateliers sur les moyens créatifs de s’engager et les stratégies pour réaliser un projet. Ils se retrouveront en fin d’année, pour faire le bilan des actions posées ainsi que pour visiter les kiosques d’organismes prêts à offrir des occasions de bénévolat à ces jeunes déjà engagés et outillés. 

Financement accordé : 49 605 $

Exeko

idAction est un programme socio-éducatif d’Exeko offert aux populations les plus marginalisées pour combattre le sentiment d’ignorance, l’exclusion et le désengagement qui en découlent. En partenariat avec le Centre d'amitié autochtone de Montréal, l’OSBL Exeko l’offrirait cette fois à de jeunes autochtones itinérants. La Brigade, une unité mobile arpentant les rues et desservant ainsi près d’une centaine d’itinérants 4 soirs par semaine, servirait d’amorce au processus en accueillant les jeunes autochtones dans un contexte propice au partage. On les inviterait non seulement à s’asseoir et boire un chocolat chaud, mais aussi à échanger, à consulter et à emprunter des livres spécifiques aux enjeux de nos sociétés, des journaux, des carnets, des crayons, etc. On prévoit que ce kit d’éveil en aura intéressé une quinzaine de personnes, qui pourront poursuivre leur démarche lors d’ateliers thématiques hebdomadaires, où, partant de leurs connaissances (pédagogie ouverte), ils seront invités à « réconcilier identité autochtone et citoyenneté » et à pratiquer leur esprit critique et solidaire. 

Financement accordé : 50 750 $

Forum jeunesse Saint-Michel

Le Forum Jeunesse de Saint-Michel a développé le Passeport pour reconnaître et stimuler l’engagement bénévole des jeunes dans la communauté. L’outil sensibilise d’une part les organismes à l’accueil des jeunes bénévoles et constitue d’autre part un tremplin vers un premier emploi pour les usagers. « Jusqu’à 5 expériences de bénévolat différentes peuvent être compilées dans le Passeport où sont inscrits les références et le rôle joué par le jeune dans l’organisme en plus des compétences acquises et habiletés développées, tous transférables dans un premier CV. De plus, un guide des ressources où il est possible de faire du bénévolat accompagne le Passeport. » Une expérience pilote fut ainsi tentée en 2010 auprès d’une dizaine d’organismes locaux affiliés à Vivre St-Michel en santé. Fort de cette première expérience, le FJSM récidive le Passeport, cette fois pour une centaine de jeunes participants de 13 à 17 ans, en offrant un suivi et des rencontres avec un intervenant pour encadrer, orienter et prévoir l’échéancier de leur implication. Le FJSM fut initié par un jeune du quartier en 2004. Espace de parole et d'action citoyenne, il vise notamment à ce que les jeunes soient les instigateurs d’une nouvelle identité de quartier plutôt que d’être perçus comme une source de problèmes. 

Financement accordé : 37 070 $

Mise au jeu

Par la présentation d’une intervention théâtrale participative dans une dizaine d’écoles secondaires francophones et anglophones de Montréal, ce projet souhaite susciter un processus de réflexion-action chez les jeunes afin qu’ils deviennent des agents de changement dynamiques et créatifs auprès de leur entourage. Dans chacune des écoles visitées, les jeunes intervenants de l’organisme formés en arts de la scène accompagneront des groupes de 5 à 15 étudiants dans la réalisation d’une action concrète dans leur milieu. Une centaine de jeunes recevront ainsi une formation sur le processus d’engagement et profiteront d’un coaching quotidien sans alourdir les tâches de l’équipe-école. Le projet se clôturera par un évènement de reconnaissance, rassemblant les jeunes des différentes écoles et des personnalités publiques afin de rendre compte de l’étendue des actions posées et d’un modèle de soutien éprouvé à l’action citoyenne en milieu scolaire. 

Financement accordé : 50 000 $

À deux mains

L’organisme À deux mains (Head and Hands) a mis sur pied le Projet Sens afin que les jeunes du niveau secondaire soient outillés pour prendre des décisions éclairées et conseiller leurs pairs lorsqu’il est question de santé sexuelle. En effet, depuis 2005, l'éducation sexuelle ne se retrouve plus au programme scolaire officiel alors que les taux d’infections transmises sexuellement (ITS) sont pourtant alarmants chez les jeunes du Québec. Une vingtaine de jeunes, âgés de 17 à 25 ans, bénévoles et bilingues, obtiendront donc une formation pour offrir des ateliers à près de 1000 jeunes âgés de 14 à 17 ans. Les pairs aidants visiteront ainsi différentes écoles secondaires de l’île de Montréal, des organismes communautaires et des centres jeunesse. Les ateliers visent à éclaircir certains mythes, à favoriser le dialogue et à informer sur les MTS/VIH ainsi qu’à promouvoir des choix aidant à réduire les risques d'infection. À leur tour, certains jeunes pourront poursuivre leur implication dans le projet soit par la mise sur pied de séances d'information à l'heure du dîner ou, à l'aide d'une personne-ressource, par la création de sites internet, d’émissions vidéo ou radio. Ils éduqueront ainsi leurs pairs de manière continue et informelle en les référant, au besoin, à d'autres ressources pertinentes. 

Financement accordé : 45 958 $

Association québécoise de sports pour paralytiques cérébraux

Selon l’Association québécoise de sports pour paralytiques cérébraux, pour les 41 436 jeunes handicapés à Montréal, l’accès à l’activité physique est limité, peu promu et l’offre de services en sport est quasi inexistante. Pour pallier à ses lacunes, l’AQSPC propose de former et soutenir un groupe d’une trentaine de jeunes handicapés qui verront à concevoir et à réaliser eux-mêmes des activités sportives adaptées pour les jeunes de 16 à 30 ans souffrant d’une blessure cérébrale ou d’une autre limitation physique. Ils pourront ainsi organiser des activités à leur mesure tout en développant un réseau de pairs, des connaissances, des compétences et une confiance en leurs capacités. Par le projet, on compte ainsi inviter voire initier près de 200 jeunes handicapés à la pratique d’un sport et collecter les données nécessaires au développement de structures sportives pour et par les jeunes handicapés. Le FRIJ financera la coordination, le transport des jeunes impliqués, la location de plateaux sportifs et les frais de promotion du projet. 

Financement accordé : 42 660 $

Passages : ressource pour jeunes femmes en difficulté

Ressource d’hébergement et d’insertion depuis 1986, Passages offre à de jeunes femmes en difficulté de 18 à 30 ans une alternative à la rue et à l’exclusion. Par ce projet, on vise l'élaboration d'un outil instructif pour la prévention des grossesses non désirées qui servira à la fois aux jeunes femmes et aux intervenantes des différentes ressources partenaires. Passages souhaite mobiliser les jeunes filles en difficulté pour qu’elles participent à la réalisation d’un outil qui les rejoigne et aident à sa diffusion auprès de leurs pairs. Fruit d’un effort commun, on ignore donc quelle forme il prendra, mais la question de la grossesse et de la maternité mérite qu’on s’y attarde. L’an dernier, 15 % des femmes accueillies en hébergement étaient enceintes et 20% avaient eu au moins un enfant. Des études montrent que plusieurs femmes en situation de rue entretiennent de fausses croyances quant aux méthodes contraceptives, en utilisent qui sont peu efficaces ou de manière inadéquate et ont un manque de connaissances du système reproductif. Pour certaines de ces jeunes filles, la grossesse peut représenter l’occasion de changer de vie tandis que pour d’autres, elles l’envisagent comme incompatible avec leur milieu ou leur mode de vie dans la rue et ce sont des problèmes contextuels qui rendent difficile le port et la négociation du condom ainsi que la prise régulière de contraceptif. Il importe donc de tenir compte des besoins des jeunes femmes en matière d’éducation à la sexualité autant que de leurs perceptions. 

Financement accordé : 48 070 $

Maison d'Haïti

En place depuis 1973 dans le quartier St-Michel, la Maison d’Haïti est un organisme dont les employés comme les usagers proviennent d’une grande diversité de pays. Travaillant en concertation, l’organisme siège déjà sur un comité de partenaires en vue de développer un centre sportif dans le quartier et a mis sur pied le Réseau jeunes parents. C’est pour tenir compte de la réalité de cette clientèle (majoritairement formée de mères monoparentales), qui n’a pas toujours le temps ni les ressources familiales ou financières pour se permettre des activités sportives et de loisirs que l’organisme a décidé d’en offrir gratuitement et d’étendre son service de halte-garderie. Grâce à l’embauche de 8 jeunes animateurs qualifiés, les jeunes parents pourront dès lors s’activer plusieurs fois par semaine et choisir notamment entre danse, yoga, work-out, sorties à la piscine, soccer, volleyball et basketball. Ils pourront également s’impliquer et se sensibiliser à la vie associative : un comité sera responsable d’organiser d’autres activités à caractère plus social et culturel, telles que visites au musée, au cinéma, à la TOHU, à la Maison de la culture, conférences, cours de théâtre, piqueniques, concerts, etc. On vise ainsi à rejoindre 150 jeunes parents de 16 à 30 ans dont 40 participeront de manière assidue aux activités, la plupart étant issus de l’immigration et souffrant d’exclusion, d’isolement et de pauvreté. 

Financement accordé : 50 031 $

GRIS-Montréal

La mission générale du GRIS-Montréal (Groupe de Recherche et d'Intervention sociale) est de favoriser une meilleure connaissance des réalités homosexuelles et de faciliter l'intégration des gais, lesbiennes et bisexuels-les dans la société. Depuis 1997, c’est toujours plus d’intervenants qui rencontrent toujours plus d’élèves pour démystifier l'homosexualité à partir de leurs questionnements et de leurs centres d’intérêt (au-delà de 30 000 élèves rencontrés pour l’année 2010-2011). Or, réalisant que la clientèle en-dehors du réseau scolaire est actuellement peu rejointe, l’équipe a décidé d’étendre son action. On s’adressera donc à près de 500 jeunes d’établissements partenaires tels que les maisons de jeunes, les carrefours jeunesse-emploi, les écoles pour raccrocheurs, etc., en ciblant d’abord la clientèle issue des communautés culturelles. De nouveaux intervenants de moins de 30 ans seront formés et les questionnaires qui servent à jauger du niveau de confort et à identifier les perceptions des jeunes face à l’homosexualité, de même qu’à évaluer l’impact de l’intervention (distribués avant et après celle-ci) seront revus de manière ciblée et adaptée. Ces questionnaires permettront également d’établir des statistiques pertinentes à partir du portrait anonyme des jeunes rencontrés. De plus, en vue de transmettre un message d’inclusion et d’acceptation de la diversité en général (sexuelle, raciale, religieuse); les jeunes seront invités à participer à un concours et à réaliser une affiche percutante pour lutter contre la discrimination. On tiendra une exposition des affiches dans le cadre de la Journée internationale contre l’homophobie et l’affiche gagnante servira pour une campagne de sensibilisation pan québécoise. 

Financement accordé : 39 320 $

CCSE Maisonneuve

Dans ce projet, le CCSE Maisonneuve, à la fois centre communautaire, culturel, social et éducatif, s’allie au Centre de recherche interdisciplinaire en réadaptation de l’Université de Montréal, pour tester l'impact de l'approche pédagogique du cirque social auprès de jeunes vivants avec une déficience motrice ou neurologique. On utilise de plus en plus les arts du cirque comme moyens d’intervention auprès de jeunes marginaux et dans ce domaine, c’est connu, le Cirque du Soleil a développé une expertise et un leadership à l’échelle internationale. L’équipe de recherche suivra deux cohortes de 6 jeunes, cette fois vivant avec un handicap, afin d’évaluer leur perception de même que celle de leur parent quant aux retombées de l’approche. Les jeunes suivront 1 atelier de cirque par semaine à la Caserne 18-30 (affiliée au CCSE), durant 12 semaines. Ils seront âgés de 18 à 25 ans, en transition de l’école à la vie active, et vivants chez leurs parents. Le promoteur compte profiter des preuves du bienfondé d’une telle approche auprès de cette clientèle pour la diffuser et la financer, dans son institution comme dans d’autres. Les ateliers seront animés en tandem par un artiste du cirque et un intervenant en réadaptation, se subdiviseront en leçons de vie et leçons de cirque et prendront fin avec la présentation d’un spectacle. On évaluera l'optimisation de la participation sociale des jeunes à la lumière des nombreuses entrevues effectuées au cours du processus. 

Financement accordé : 46 978 $

Groupe communautaire L'Itinéraire

Le Groupe communautaire L’Itinéraire est un organisme créé en 1989 et qui offre divers programmes d’intégration socioprofessionnelle. S’il est d’abord reconnu par sa publication vendue par plus d’une centaine de camelots dans la rue, l’organisme remarque que malgré sa volonté d’offrir aux jeunes exclus la possibilité de travailler, ceux-ci ne sont pas spontanément portés à vendre le journal L’Itinéraire. C’est pourquoi l’organisme propose de lancer un nouveau programme. Il s’agit de former deux jeunes agents de mobilisation ayant connu l'expérience de la rue et de les charger d’arpenter le centre-ville afin de recruter une centaine de jeunes sans-abris (à raison de 20 heures/semaine pour 26 semaines). On vise à en approcher 100, sachant que ce n’est peut-être que la moitié qui s’investira dans la démarche d’insertion en préemployabilité. Subséquemment, dans une optique de responsabilisation, ceux qui auront vendu le magazine pendant plus d’un mois se verront offrir une aide et une référence vers des ressources en employabilité. Ils pourront également écrire dans le journal grâce à une aide bénévole et auront eu la possibilité d’améliorer leurs conditions de vie et de se renseigner sur les programmes et les ressources à leur disposition. Pour certains, cela aura été l’occasion d’élaborer un plan d’action pour mener à bien leur projet de vie, que ce soit de réintégrer le marché de l’emploi ou d’effectuer un retour aux études. Dans tous les cas, deux jeunes anciens de la rue auront trouvé un emploi, supervisé par un coordonnateur et pérenne si l’organisme trouve les partenariats nécessaires. 

Financement accordé : 49 639 $

Intégration Jeunesse du Québec inc.

L’organisme existe depuis 1980 et sa mission est de soutenir l’intégration des jeunes adultes au marché du travail. Il leur offre entre autres des services d’aide à l’emploi, de placement et des stages supervisés en milieu professionnel. Dans ce projet-ci, on vise spécifiquement les jeunes immigrants, filles et garçons, de quatre centres de formation professionnelle de la Commission scolaire de Montréal (Écoles de métiers). En effet, il est connu que le défi de l’insertion est d’autant plus grand pour les personnes immigrantes. Par ailleurs, les étudiants visés ne reçoivent actuellement aucune aide particulière sur ce plan alors qu’il est opportun de faciliter leur parcours au moment même de leur formation. Le projet, prévu sur 2 ans, en sera déjà à sa 2e phase. La première expérience fut une réussite : 92 entreprises ont participé, 159 personnes ont profité d’un counselling individuel et 40 % ont déniché un emploi. Les besoins recueillis auprès de cette cohorte serviront à mieux cibler et à mieux aider les cohortes suivantes. De fait, l’organisme aimerait offrir chaque année des ateliers à des centaines d’étudiants, en rencontrer individuellement 175 et qu’au moins la moitié trouvent un poste. Le counselling individuel permettra à l’étudiant d’identifier un profil d’employabilité et d’élaborer un plan d’action. Les jeunes immigrants auront un représentant sur le comité de suivi du projet, établi dans chacun des centres, et pourront ainsi décider quelles seront les activités de groupe qui leur seront proposées : on prévoit 8 activités thématiques par année telles que des ateliers d’échanges, des visites d’entreprise, des conférences d’employeur, des cliniques de CV ou des kiosques sur les ressources du milieu. 

Financement accordé : 50 000 $

Fondation Jeunes Étoiles

Cet OSBL créé en 2008 utilise les arts, les sports ainsi que la danse et la musique afin de motiver les jeunes de 12 à 17 ans de l’Ouest-de-l'Île à être actifs au sein de la société. Il propose un projet ambitieux et original : initier deux cohortes de 12 jeunes à la gestion financière et à la planification d'évènements en leur faisant prendre part à des comités tout au long de l’année en vue de la réalisation d’évènements menés par l’organisme. Les jeunes participeront ainsi à la Tournée sur la diversité culturelle dans les écoles dans le cadre du mois de l’Histoire des noirs (février-mars); au championnat de Danse Jeunesse du Québec 2012 (mars-avril-mai) et au Festival de danse hip-hop québécois (novembre). Grâce à un partenariat avec la Chambre de commerce de l’Ouest-de-l'Île, ils auront l’occasion de suivre des ateliers sur les questions d’épargne et d’investissement, au plan personnel et dans le cadre d’un budget de production avec fournisseurs. De même, ils pourront se familiariser avec la photo, la vidéo, l’éclairage et la sonorisation avec des professionnels du milieu, tout en s’initiant au marketing, à la gestion et aux techniques de planification et de production d’événements. Le responsable du projet a déjà mené différents projets, a travaillé dans un YMCA et à Musique Plus. Ayant à cœur d’amener les jeunes à prendre de meilleures décisions au quotidien, d’améliorer leur employabilité (ponctualité, assiduité, présentation, etc.) et de les aider à développer leur estime d’eux-mêmes et d’autrui, il propose une approche basée sur l’apprentissage par le plaisir. 

Financement accordé : 47 486 $

L'Hôte Maison

Dans le but de valoriser les habiletés manuelles d’adolescents possiblement décrocheurs et de leur ouvrir la voie vers la formation professionnelle, L'Hôte Maison, leur propose la fabrication d’une voiture téléguidée à moteur électrique. Au fil des semaines, le bolide, arrivé en pièces détachées, prendra forme à mesure que les jeunes seront à même de le tester, modifier, peinturer et le rendre plus écolo. Tout cela, grâce à un enseignement théorique qui se tiendra à chaque séance (électricité, mécanique) et qui s’inspire du contenu du DEP en mécanique automobile. Sur deux ans, le projet approchera 40 jeunes âgés de 14 à 17 ans et provenant de milieux défavorisés. Ils seront en équipe de deux pour construire leur auto et la mesurer aux autres lors d’une compétition finale où les parents seront invités, mais chacun profitera d’un suivi individuel avec une intervenante psychosociale pour se fixer des objectifs et trouver des pistes de solutions à leurs difficultés quotidiennes. Ce projet ludique, en plus de permettre à ces jeunes de développer des habiletés manuelles et de les intéresser aux métiers de l'automobile, vise à diminuer l’absentéisme scolaire. Pour s’en assurer et pour recruter les participants, l’organisme a établi un partenariat avec l’école secondaire Père-Marquette et le CSSS du Cœur-de-l'Île. 

Financement accordé : 32 845 $

Wapikoni mobile

Le studio cinématographique et musical Wapikoni Mobile parcourt les communautés du Québec et apprend aux jeunes Autochtones à utiliser des outils multimédias pour raconter leur propre histoire. Il s’agit ainsi d’utiliser le cinéma et la musique comme outils d'intervention et de formation. Ce projet-ci offrira donc à une trentaine de jeunes autochtones de 15 à 30 ans, en cheminement scolaire ou professionnel à Montréal, des ateliers de recherche, de scénarisation, de tournage, de prise de vue, de prise de son et de montage d’un court-métrage. Cette relève autochtone développera de nouveaux modes d’expression et des compétences en communication qui stimuleront son identité culturelle et qu’elle pourra ensuite mettre en pratique. En effet, ces 30 jeunes autochtones et d’autres seront invités à diverses activités de diffusion et de réseautage, par exemple, lors des soirées mensuelles au Café Bar L’escalier ArtYCulture, ou lors d’activités de diffusion auxquelles participent l’équipe du Wapikoni mobile avec des cinéastes d’autres communautés. Aussi, afin de favoriser un rapprochement interculturel entre autochtones et allochtones, les jeunes cinéastes animeront 4 ateliers de sensibilisation dans des écoles secondaires de Montréal à près de 120 jeunes âgés de 12 et 16 ans. 

Financement accordé : 43 970 $

Association pour le métissage artistique et culturel

L’AMETAC œuvre à promouvoir et à faciliter les manifestations artistiques et culturelles. L’organisme accorde une attention particulière aux artistes de la relève, dont plusieurs profitent du studio de production audiovisuel offert en location. Dans ce projet, le studio M-310 deviendra un lieu de rendez-vous entre les artistes professionnels et les jeunes d’Ahuntsic-Cartierville. Chaque mois, une quinzaine de jeunes, vivants des problèmes d’insertion en emploi et recrutés par des organismes locaux, pourront se familiariser à l’usage de la photographie et de la production vidéo. Ils créeront une série de photoreportages sur le thème de leur quartier, qui seront publiés sur le site Internet de l’organisme et présentés lors de vernissages dans les locaux de l’AMÉTAC. Un deuxième volet du projet se déroulera en partenariat avec le programme de marketing du Cégep Ahuntsic : un concours de capsules vidéo, réalisées par les étudiants avec l’aide de professionnels, permettra aux gagnants de mener leur stage collégial à l’AMÉTAC. Enfin, ces stagiaires aideront l’équipe professionnelle dans la réalisation d’une vingtaine de vidéos de promotion : 10 pour de jeunes musiciens choisis à partir de concours de renom (Cégep en spectacle, Festival de la chanson, Vue sur la relève, Pop Montréal, etc.) et 10 capsules avec de jeunes humoristes avec l’aide de Daniel Lemire. Pour chacune des vidéos, 3 jeunes du quartier seront appelés en soutien technique et le projet aura donc impliqué en tout et partout près de 200 jeunes. 

Financement accordé : 23 405 $

Centre de production et d'exposition Eastern Bloc

Le mandat d’Eastern Bloc est de soutenir la communauté artistique émergente en nouveaux médias et dans le domaine des arts interdisciplinaires. L’organisme compte susciter de nouveaux partenariats et améliorer pour les 2 prochaines années trois de ses programmes ayant connu un vif succès : Salon Data, Festival Son & Vue et le programme de résidence pour artistes de la relève. Avec le Salon : Data chaque dernier mercredi du mois, deux artistes émergents présenteront leur œuvre dans un contexte libre et informel. Ils disposeront ainsi d’un espace d’exposition, de conseils sur la planification d’une exposition, d’ateliers de développement professionnel et d’une tribune pour entretenir un dialogue avec la communauté locale sur leur démarche. Au mois de mai, pendant une semaine, le festival Vue & Son s’associera avec la galerie Espace Projet dans le quartier Villeray, pour mettre en vedette les nouvelles créations en production numérique, performance audio/visuelle, conception, installation, pratiques interactives. Enfin, grâce au programme de résidence, trois artistes de la relève sélectionnés pourront travailler à la création d’une œuvre en nouveaux médias durant 6 semaines et bénéficieront de 2 semaines pour la diffuser dans les espaces d’Eastern Bloc et sur Internet. 

Financement accordé : 50 000 $

Alternatives, réseau d'action et de communication pour le développement international

Depuis 2003, Alternatives (1994) mène le projet Des jardins sur les toits afin d’explorer de nouvelles façons d’interagir avec le cadre bâti, l’environnement urbain et le cycle alimentaire au plus grand bénéfice de tous. Pour que continuent de se multiplier de telles initiatives de verdissement à des fins comestibles en milieu urbain, l’organisme souhaite former une équipe de 10 jeunes adultes de 18 à 30 ans comme écoleaders. Ceux-ci superviseront 60 jeunes adolescents de 12 à 18 ans dans la réalisation de cinq comités-jardins, au sein de deux écoles secondaires et de deux cégeps. Les écoleaders apprendront ainsi la culture potagère et se familiariserons avec les biotechnologies, les pesticides, les changements climatiques, le compagnonnage des plantes, l’horticulture, la science du sol, la conservation des semences, etc. Ils devront transmettre ce savoir aux étudiants par des ateliers et aider à la création des comités de gestion des jardins scolaires. À n’en pas douter, les jeunes comme les plus vieux prendront conscience des problèmes et des solutions dans l’agroalimentaire et de leur pouvoir de changer leur milieu et leurs habitudes de consommation. Les jeunes écoleaders auront une attestation de leur formation d’Alternatives et de l’université Concordia. 

Financement accordé : 49 661 $

1er appel de projets PC - Février 2011

Projets

Les Katacombes

Objectif principal : Démocratiser l’art et la culture émergente en la rendant accessible à tous
Objectifs spécifiques :
-favoriser l’expression et la création artistique des jeunes de la relève en leur offrant un lieu de diffusion adapté à leurs besoins et leur art.
-exposer le talent des artistes de la relève en permettant l’accessibilité et la visibilité de leurs œuvres au grand public.

Financement accordé : 102 544 $

Journal de la rue

Objectif principal : Documenter la culture hip hop de Montréal, archiver les informations sur les acteurs, leurs œuvres et les lieux qui les ont habités, et ainsi aider les jeunes artistes marginalisés à avoir une vitrine commerciale électronique leur permettant de pouvoir leur art, de se vendre et de bien se représenter
Objectifs spécifiques :
-offrir une vitrine Internet aux jeunes artistes de culture urbaine et émergente afin de leur permettre de jouir d’une plus grande visibilité et d’augmenter la vente de leurs produits et services;
-créer des opportunités promotionnelles et commerciales pour les artistes de la culture émergente.

Financement accordé : 100 000 $

Yes Montréal

Objectif principal : Contribuer à développer un milieu vibrant et renouvelable pour la population minoritaire d’expression anglaise de Montréal, en aidant les jeunes artistes à développer des aptitudes et des outils en affaires, à développer des réseaux, à promouvoir leur talent et leur art et créer des stratégies pour développer une carrière enrichissante, renouvelable et durable dans le domaine artistique de Montréal.
Objectifs spécifiques : 
-offrir une plateforme aux jeunes artistes pour se faire voir et faire la promotion de leur démarche artistique.
-offrir au grand public montréalais l’occasion de découvrir et prendre part à l’offre culturelle d’artistes entrepreneurs de langue anglaise.

Financement accordé : 130 000 $

Centre d’encadrement pour jeunes femmes immigrantes

Objectif principal : Faire découvrir aux jeunes femmes immigrantes, les possibilités de faire carrière dans des métiers scientifiques et techniques non traditionnellement féminins et qui demandent une formation professionnelle au secondaire, une formation technique au collégial et qui offrent de bonnes perspectives d’emploi.
Objectifs spécifiques :
-aider les participantes à acquérir une bonne connaissance de la diversification du marché du travail, notamment dans les métiers scientifiques et techniques non traditionnels;
-permettre aux participantes d’acquérir des savoirs et des savoir-faire de base pouvant faciliter un retour aux études ou la recherche d’un emploi;
-aider les participantes à préciser leurs aspirations de carrières et à identifier des moyens à utiliser pour atteindre leurs objectifs.

Financement accordé : 149 846 $

Cybercap

Objectif principal : Encourager la poursuite d’études postsecondaires dans les programmes de formation liés à l’univers des TIC
Objectifs spécifiques :
-bonifier la Technozone, outil de référence sur les carrières en TIC.
-mettre en place une démarche d’exploration professionnelle en TIC auprès des jeunes du secondaire.
-intégrer des stages aux activités offertes aux élèves de l’éducation secondaire.

Financement accordé : 130 000 $

Groupe itinérance travail

Objectif principal : Permettre la reconstruction identitaire des participants en favorisant leur réinsertion socioprofessionnelle et en développant leur sens d’appartenance à la communauté par la voie d’un travail écologique
Objectifs spécifiques :
-Développer de bonnes habitudes de travail et de saines habitudes de vie.
-Vivre des réussites concrètes et recevoir une reconnaissance formelle et informelle.
-Être sensibilisé à l’écologie et à l’environnement et devenir porte parole de ces valeurs en vue de sa réintégration citoyenne.
-Se préparer à un éventuel retour sur le marché du travail ou aux études.
-Avoir une idée claire sur son avenir et un plan d’action précis pour y arriver.

Financement accordé : 141 564 $

Commission de développement des ressources humaines des Premières Nations du Québec

Objectif principal : Développer un projet d’insertion à l’emploi et d’accompagnement offert à la clientèle autochtone en milieu urbain afin de leur permettre d’entreprendre des changements significatifs dans leur vie
Objectifs spécifiques : 
-Aider les autochtones à faire face à leurs difficultés personnelles, familiales, professionnelles en milieu urbain.
-Favoriser les conditions qui les amèneront à poursuivre et réussir leurs études secondaires par la formation préparatoire aux études.
-Augmenter la pré-employabilité de la clientèle afin d’atteindre le plus rapidement possible la parité en emploi.
-Préparer et aider les clients urbains à définir un projet professionnel.
-Développer des partenariats afin de bâtir ensemble les compétences des Autochtones de Montréal.

Financement accordé : 100 000 $

Collectif des femmes immigrantes du Québec

Objectif principal : Créer une passerelle entre 150 jeunes maghrébins et 8 entreprises québécoises œuvrant dans différents domaines
Objectifs spécifiques :
-préparer 150 jeunes maghrébins à dissiper les craintes que les employeurs ont à leur égard;
-démystifier les craintes de 8 entreprises vis-à-vis des jeunes maghrébins;
-organiser 8 rencontres par année (24 rencontres sur 3 ans) entre 8 entreprises œuvrant dans différents secteurs et 150 jeunes maghrébins participant au projet

Financement accordé : 118 220 $

Coalition jeunesse Sierra

Objectif principal : Mettre en place et favoriser la concertation entre les différents acteurs des campus universitaires montréalais et sensibiliser les étudiants, en leur permettant de s’engager au cœur de projets citoyens
Objectifs spécifiques :
-renforcer les capacités de 6 à 10 groupes montréalais d’étudiants universitaires en environnement pour la continuité de la démarche Campus durable au sein de leur université.
-engager 6 associations montréalaises d’étudiants universitaire dans la démarche d’un campus durable, en les formant quant aux enjeux du développement durable et des changements climatiques.
-poursuivre le plan d’action établi avec les organismes partenaires, pour les efforts de concertation.
-sensibiliser les jeunes à l’anti-oppression, aux différences entre les hommes et les femmes et aux privilèges associés à certains groupes.
-faire des jeunes des agents multiplicateurs à travers nos projets, afin qu’ils puissent avoir des répercussions positives sur leur communauté et des comportements de citoyens engagés.
-offrir des formations gratuites et accessibles à tous sur des thèmes en lien avec le développement durable.

Financement accordé : 32 860 $

FEM international

Objectif principal : Présenter des pistes d’actions concrètes pour une consommation plus responsable exigeant la mise en place de pratiques respectant les fondements du développement durable dans l’industrie de la mode et remédier ainsi au problème de surconsommation dans les pays du Nord
Objectifs spécifiques :
-approfondir la compréhension des étudiants québécois face aux problématiques liées à la mondialisation de la production de textile et des impacts multidimensionnels de cette industrie;
-augmenter leur implication en leur donnant un cadre d’analyse critique afin de leur permettre de faire des choix responsables dans leurs vies personnelles en tant que consommatrices et futures professionnelles.

Financement accordé : 99 835 $

La Tablée des chefs

Objectif principal : Développer une autonomie culinaire chez des adolescents qui vivent dans des milieux défavorisés
Objectifs spécifiques :
-sensibilisation à la nutrition pour contrer la malbouffe en développant une autonomie culinaire chez les adolescents.
-prévention du décrochage scolaire par la présentation des métiers de la bouche où il y a une pénurie de main d’œuvre importante.
-le projet aura maintenu les 10 écoles participantes avec16 plateaux et aura ajouté 2 nouvelles écoles en 2012 pour un total de 18 plateaux.

Financement accordé : 50 000 $

Sports et loisirs de l’île de Montréal

Objectif principal : Consolider l’offre de service en loisir et sport structurée, récurrente et spécifique aux jeunes familles de 16 à 30 ans sur le territoire de l’île de Montréal
Objectifs spécifiques :
-offrir des services d’expertise conseil aux comités locaux intéressés à développer des outils, des stratégies, des activités ou des services en loisir et sport adaptés aux jeunes familles de 16 à 30 ans sur leur territoire.
-soutenir la réalisation des actions retenues afin de consolider l’offre de services en loisir et sport adaptée aux jeunes familles de 16 à 30 ans et permettre les changements souhaités.
-produire une évaluation de l’impact des offres de services destinées aux jeunes et aux jeunes familles de 16 à 30 ans.
-diffuser les résultats de l’évaluation produite dans une perspective de promotion des démarches d’actualisation d’offres de services effectués.

Financement accordé : 150 000 $

Cumulus

Objectif principal : Mettre en place, d’ici 2014, des stratégies globales en prévention des dépendances en développant une étroite collaboration entre l’organisme CUMULUS et les écoles secondaires Sophie-Barat et annexe, La Dauversière, Évangéline, Louis-Joseph-Papineau.
Objectifs spécifiques :
-renforcer les facteurs de protection en matière de dépendance chez les jeunes à risque;
-favoriser, chez les jeunes, l’acquisition de saines habitudes de vie;
-prévenir les comportements à risque liées à la consommation de substances psychoactives;
-développer les compétences des intervenants scolaires en matière d’intervention et de prévention adéquate pour contrer la consommation de substances psychoactives.

Financement accordé : 118 220 $

DesÉquilibres

Objectif principal : Développer le savoir-être et le savoir-faire, gérer en équipe l’atteinte d’un objectif commun, s’investir et exister dans une équipe et dans la réalisation d’un objectif commun, avoir une position de leader positif et découvrir les espaces naturels montréalais
Objectifs spécifiques :
-Favoriser et reconnaître l’émergence d’une culture sportive axée sur le sport comme outil de développement psychosocial.
-Favoriser la transition à l’âge adulte et l’implication sociale notamment des jeunes à risque et la transmission du savoir dans une optique de valorisation de soi, de relève.
-Permettre aux jeunes de développer et transmettre de saines habitudes de vie ainsi que de prévenir les comportements à risque.
-Lutter contre la sédentarité et promouvoir l’activité physique dès l’enfance jusqu’à l’âge adulte.
-Permettre l’exploration professionnelle du milieu de l’animation, du sport et du loisir.
-Favoriser la mixité sociale et inscrire les jeunes dans un processus d’apprentissage intégrant le développement durable.
 

Financement accordé : 76 911 $

1er appel de projets PLR - Avril 2010

Projets

- Encourager le développement de talents artistiques des jeunes de l’arrondissement Ahuntsic-Cartierville (chant, danse, mode) en favorisant la création et les échanges culturels 
- Favoriser une ambiance qui permettra aux jeunes de s’exprimer et d’articuler leurs pensées à travers des activités artistiques 
- Promouvoir un nouveau sens de citoyenneté auprès des jeunes en les impliquant dans un projet solidaire 

Financement accordé : 16 440 $

- Offrir aux jeunes, ainsi qu’à la communauté, un lieu de diffusion culturelle et sociale géré par les jeunes 
- Organiser des formations techniques s’adressant aux jeunes : techniques de la scène, éclairage, sonorisation, infographie, recherche d’emploi, persévérance scolaire, lutte à la toxicomanie, prévention de la violence 
- Organiser des événements gérés par les jeunes : spectacle de musique, contes, slam, danse, exposition photos, projection de documentaires 

Financement accordé : 22 029 $

- Offrir aux jeunes des outils et un espace leur permettant de développer leurs idées, de les mettre en action pour l’amélioration de la qualité de vie de leur communauté 
- Favoriser l’intégration des jeunes en emploi 
- Sensibiliser les jeunes à l’entrepreneuriat et la gestion de projets 
- Contrer le décrochage scolaire par le biais d’activités mobilisatrices et d’un espace de discussion 
- Encourager les jeunes à devenir des modèles d’actions pour les autres 
- Offrir aux jeunes l’opportunité d’apprendre sur l’écocitoyenneté 

Financement accordé : 40 000 $

- Sensibiliser le public jeune aux risques posés par des contaminants ou des substances toxiques présentes dans les produits de consommation courante, pour leur santé présente et future, pour la santé des générations futures et celles des écosystèmes 
- Produire des outils de sensibilisation et d’information adaptés aux jeunes, sur l’exposition aux substances toxiques via les produits de consommation et les choix de consommation réduisant cette exposition 
- Impliquer les jeunes dans la construction d’information sur les enjeux liant la santé et l’environnement 

Financement accordé : 32 184 $

- Favoriser l’intégration à l’emploi des artistes et des travailleuses et travailleurs culturels de la relève 
- Sensibiliser les jeunes de la relève à l’entrepreneuriat artistique et culturel 
- Offrir une vitrine multidisciplinaire à des artistes en émergence et les mettre en contact avec les diffuseurs et le public lors d’un colloque/événement multidisciplinaire de deux jours (l’Avant scène 2010) 

Financement accordé : 45 710 $

- Permettre la réinsertion en emploi de jeunes très éloignés du marché du travail grâce à un plateau de travail comme aide-cuisinier au sein même des cuisines de l’Itinéraire - Mettre en place un programme de travail flexible conciliant travail, formation et intervention psychosociale - Réaliser un plateau de travail et d’insertion en pré-employabilité pour 8 jeunes sans perspective d’emploi (30 semaines à raison de 16 heures/semaine) - Offrir aux jeunes un volet d’insertion socioprofessionnelle (4 heures/semaine) - Permettre aux jeunes d’acquérir une expérience de travail en cuisinant des repas pour les sans-abris qui ont rarement accès à des repas santé 

Financement accordé : 30 000 $

- Permettre à des jeunes d’acquérir une expérience significative sur le marché du travail dans un service de restauration et café Internet qui sera ouvert dans le centre de loisirs de Ville Saint-Laurent - Mettre en place les cohortes de 8 jeunes - Former les jeunes aux exigences d’un emploi par une expérience de travail dans un service de restauration et un café Internet - Offrir aux jeunes des ateliers de méthodes dynamiques de recherche d’emploi avec le Carrefour jeunesse emploi - Compléter la formation des jeunes grâce à des formations diverses (estime de soi et compétences individuelles) 

Financement accordé : 49 987 $

- Permettre à des jeunes vivants des problématiques majeures de développer des habiletés personnelles, sociales et professionnelles grâce à des plateaux de travail diversifiés reliés à la revitalisation d’espaces publics, à la ferme et à du travail en entreprise 

Financement accordé : 12 750 $

- Informer les jeunes sur leurs droits et obligations 
- Sensibiliser les jeunes sur les incidences juridiques d’un comportement 
- Favoriser le développement de la connaissance et la compréhension de la société, de ses lois et ses institutions démocratiques 
- Encourager les jeunes à devenir conscients de leur rôle en tant que citoyens et de l’impact positif qu’ils peuvent avoir dans leur milieu 
- Présenter aux jeunes des modèles positifs de jeunes adultes 

Financement accordé : 46 000 $

- Former 24 élèves «pairs aidants» par année scolaire au sein même de l’école 
- Offrir à tous les élèves des activités en prévention des toxicomanies 
- Permettre aux jeunes de développer une opinion personnelle sur le sujet de la consommation, qu’ils comprennent et identifient les risques associés à la consommation et reconnaissent les fausses croyances en matière de consommation 

Financement accordé : 24 241 $

- Offrir aux jeunes des solutions de rechange à l’usage des drogues 
- Former des «pairs-aidants» afin d’appuyer les jeunes dans leurs efforts de prévention des usages et abus de drogues et de dopage sportif 

Financement accordé : 48 060 $

- Offrir des services adaptés aux jeunes noirs anglophones de LaSalle 
- Réduire le nombre de signalement de cette clientèle à la Direction de la protection de la jeunesse 
- Réduire le nombre de jeunes placés et la durée de leur placement 
- Réduire le nombre et la durée de détention des jeunes 
- Augmenter les services offerts aux jeunes et à leur famille qui sont confrontés à des problèmes 
 

Financement accordé : 49 540 $

- Donner un espace de réflexion et de création à des jeunes de la rue par les arts du cirque et ainsi leur permettre de s’impliquer et de prendre leur place dans la communauté 
- Offrir aux jeunes participants une alternative au mode de survie de la rue (squeegee, quête, vole, vente de drogues, prostitution, etc.) 
- Favoriser un échange entre les jeunes de la rue et la communauté par des présentations publiques à la fin des semaines de création vécue par les jeunes 

Financement accordé : 43 373 $

- Accélérer le développement professionnel et personnel des jeunes professionnels et entrepreneurs 
- Favoriser l’implication des jeunes gens d’affaires au sein de la communauté montréalaise 
- Créer des liens entre les générations de façon à favoriser le partage et le transfert de savoir et d’expertise vers les jeunes ainsi que la compréhension mutuelle 
- Mieux préparer les jeunes gens d’affaires à occuper des postes décisionnels dans un avenir rapproché 

Financement accordé : 35 000 $

- Stimuler la participation citoyenne des jeunes de neuf Auberges du Cœur montréalaises 
- Développer le leadership et le pouvoir d’agir de ces jeunes sur des problèmes collectifs qui les concernent directement 
- Créer un espace durable d’apprentissage de la pratique de l’action collective «par et pour» les jeunes 
- Promouvoir les valeurs qui sont au cœur de tout engagement citoyen progressiste et démocratique 

Financement accordé : 47 659 $

- Favoriser l’intégration scolaire et sociale des jeunes défavorisés du quartier Centre-Sud, notamment ceux issus des communautés culturelles et fréquentant les organismes du secteur et/ou l’école Pierre-Dupuy 
- Impliquer activement les jeunes et leur permettre de réaliser différents projets afin de prévenir le racisme et de permettre l’ouverture à la diversité 
- Renforcer le sentiment d’appartenance des jeunes à l’école et au quartier, leur estime de soi et la capacité de réaliser des projets collectifs par l’engagement 
- Initier un événement rassembleur ouvert sur la diversité, le dialogue, la mise en valeur et les échanges au sein de la communauté 

Financement accordé : 40 000 $

- Maintenir un lien hebdomadaire avec les élèves ayant un taux d’absentéisme élevé ou ayant décroché de l’école et leurs parents 
- Offrir aux jeunes et à leur famille des accompagnements vers des services pertinents afin de faciliter l’intégration ou la réintégration à la vie scolaire 

Financement accordé : 23 500 $

- Engager les élèves dans des projets personnels et/ou collectifs qui les stimulent à s’impliquer davantage dans leur réussite scolaire et qui suscitent un sentiment d’appartenance à l’école 
- Faciliter la réalisation de projets concrets qui permettent aux jeunes d’investir leur temps de façon créative et productive 
- Augmenter le taux de rétention scolaire des jeunes du secondaire 
- Promouvoir l’accès aux études postsecondaires 
- Promouvoir un transfert d’expertise et un échange intergénérationnel en créant des partenariats entre les écoles secondaires et des universités 
- Soutenir les compétences professionnelles des étudiants universitaires en leur offrant des stages 

Financement accordé : 50 000 $

- Sensibiliser les jeunes et leurs employeurs aux enjeux de la conciliation travail-études 
- Dresser un portrait de la situation travail-études des jeunes afin de cibler des employeurs avec qui une intervention pourra être effectuée (lieu de travail des élèves, nombres d’heures effectuées, motivation à poursuivre les études) 
- Mettre en place des interventions individuelles auprès des jeunes afin de les soutenir et de les aider dans leur conciliation travail-études (mises en situations, questionnaires, exercices de gestion de temps, diffusion d’information) 
- Animer des ateliers afin que les élèves saisissent l’importance d’obtenir un diplôme ou une formation pour favoriser une insertion socioprofessionnelle réussie 

Financement accordé : 50 000 $

- Répondre aux besoins d’accompagnement afin de développer des capacités entrepreneuriales des jeunes femmes d’affaires, travailleuses autonomes ou propriétaires de petites entreprises à Montréal 
- Dresser le profil de compétences actuelles des jeunes femmes et identifier celles à développer ou améliorer 
- Mettre en place avec ces jeunes femmes un club d’entrepreneures qui aborderont une série de thématiques en lien avec leur développement de carrière 
- Offrir un coaching individuel à chacune des participantes avec une série de thématiques portant sur la gestion financière et le développement des marchés (banque de 50 heures/personne) 
- Implanter un tableau de bord et un suivi de gestion et ainsi développer des outils de gestion adaptés et personnalisés selon les secteurs d’activités des entreprises 

Financement accordé : 43 000 $

- Lutter contre l’exclusion sociale des jeunes vivant avec de multiples déficiences de 22 à 30 ans en leur permettant d’accéder à une nouvelle ressource éducative de sport, de loisir, d’arts et de culture qui répond à leurs besoins à coût modique 
- Ajouter une nouvelle ressource permettant aux réseaux de la déficience intellectuelle et de la déficience physique de mieux accomplir leurs mandats 

Financement accordé : 50 000 $

Il n'y a aucun appel de projets prévu en 2015-2016.

Vous trouverez ci-dessous tous les documents de suivi pour vos projets financés par le FRIJ: 

Politique de visibilité 

  1. Tout document promotionnel élaboré par l’organisme concernant le projet financé devra contenir le logo du Forum jeunesse de l’île de Montréal avec la mention suivante : projet réalisé grâce à la participation financière du Forum jeunesse de l’île de Montréal. 
  2. Le logo du Forum jeunesse est disponible sur notre site Internet à l’adresse suivante : www.fjim.org sous l’onglet FRIJ - Outils pour promoteurs financés. 
  3. Le promoteur devra inviter officiellement le Forum jeunesse à tous lancements, événements promotionnels, présentation de résultats de fin de projets ou autre événement concernant le projet financé par le Fonds régional d’investissement jeunesse. 
  4. Le promoteur devra faire parvenir au Forum jeunesse tout article publié dans des journaux sur le projet financé, ou rapport de recherche ou étude élaborés en cours de projet et mentionner dans ses documents la participation financière du Forum jeunesse. Telle que décrite plus haut. 
  5. Le promoteur devra mentionner la participation financière du Forum jeunesse sur son site Internet s’il y mentionne le projet financé par le FRIJ. 

 

Politique de suivi 

La politique de suivi vise à définir:

  1. Les rôles et pouvoirs décisionnels des diverses parties
  2. La rédaction des protocoles de financement
  3. Les modalités de versement des sommes attribuées
  4. Les étapes de suivi des projets
  5. Les modalités de modification aux projets
  6. Le suivi particulier des projets en défaut
  7. Les normes de communication et de visibilité 

Télécharger la politique de suivi 

 

Rapport d'étape 

Le rapport d’étape peut être remis au FJÎM lorsque le promoteur a atteint 80 % des dépenses du premier versement. Il doit contenir un résumé de l’état de l’avancement du projet, une explication de tout changement apporté au projet, un détail des dépenses qui correspond au budget établi dans le protocole d’entente et une copie de toutes les pièces justificatives reliées au projet (copies des factures, copies des honoraires professionnels, copie du livre de paie des employés au projet et curriculum vitae du personnel embauché). Il doit également ajouter tout document, rapport ou outil promotionnel rédigés dans le cadre du projet. 
Télécharger le rapport d'étape (format word)

Rapport final 

Le rapport final doit contenir un résumé global du projet avec des résultats quantitatifs (nombre de jeunes rejoints, nombre d’emplois créés, nombre d’activités tenues, montants investis par les partenaires) et qualitatifs (appréciation des jeunes et de la collectivité, possibilité de continuité des activités du projet). Le rapport doit aussi inclure une explication de tout changement apporté au projet et curriculum vitae du personnel embauché. Le rapport doit également contenir un rapport financier signé par un comptable public certifiant que les dépenses admissibles du projet ont été effectuées et payées, de même que le montant de l'aide financière de chaque partenaire ayant contribué au financement du projet. Il doit également ajouter tout document, rapport ou outil promotionnel rédigés dans le cadre du projet. Un modèle est disponible pour les promoteurs. 
Télécharger le rapport final (format word) 

Détail des dépenses 

Télécharger la feuille Excel de détail des dépenses afin de compléter votre rapport.

 

Traitement des retards

Traitement des retards : un promoteur qui tarde à remettre son rapport d’étape ou son rapport final est avisé par l’envoi d’une lettre après une période de six mois suivant la fin du délai (les démarches de réclamation seront mentionnées dans la lettre) 

Un promoteur qui ne nous remet pas de rapport(s) est un promoteur en défaut. Si un promoteur, en défaut depuis six mois ou plus, dépose un projet pour financement, celui-ci ne pourra être analysé et/ou financé et sera déclaré inadmissible. Le promoteur en sera avisé par écrit. Un promoteur, en défaut depuis six mois ou plus, ne peut recevoir de versement relatif à tout autre projet financé par le FRIJ. Si un promoteur ne nous remet pas de rapport(s) et ne répond pas à nos appels, il fait alors l’objet de démarches de réclamation. 

 

Logo du FJÎM

Contactez-nous pour obtenir une version .EPS du Forum jeunesse en haute résolution.

 

Contact

info@fjim.org