Les clauses d'impact jeunesse au municipal

Publié le 26 janvier 2017 11:12

LES CLAUSES D’IMPACT JEUNESSE AU MUNICIPAL

Recommandation du FJÎM dans le cadre de la consultation publique de la Ville de Montréal pour la politique de développement social 

 

Pour le Forum jeunesse de l’île de Montréal (FJÎM) les jeunes, plus que de simples spectateurs, ont les opportunités et les outils pour prendre part activement aux décisions et investir les espaces publics. C’est pour cela que dans le cadre de la consultation publique « Vers une Politique de développement social, » le FJÎM a présenté son avis « Pour une jeunesse au cœur du développement social ».

Le FJÎM a proposé une recommandation structurante, valide pour l’ensemble des politiques de la Ville de Montréal, mais qui devrait être appliquée en priorité à la Politique de développement social : l’insertion de clauses d’impact jeunesse pour toutes les analyses de projets de politiques, de mesures et de règlements.

Bien que représentant près de la moitié de la population, les jeunes sont souvent sous-représentés dans les instances décisionnelles, et des mesures dédiées doivent être créées pour s’assurer qu’ils sont pris en compte et considérés. Ceci est d’autant plus vrai pour les questions de développement social, étant donné que la Ville a le potentiel de contribuer à l’épanouissement des jeunes par les choix de développement qu’elle fera.

Une clause d’impact jeunesse est une analyse, faite dans une mesure (politique, programme, règlement, enveloppe budgétaire, etc), qui permet d’évaluer systématiquement tout impact sur les jeunes montréalais et montréalaises de la mesure proposée.

Ceci signifie une évaluation s’assurant que le texte proposé:

  • peut contribuer au développement du plein potentiel des jeunes concernés;
  • aura un impact sur les jeunes et dans quelle mesure cet impact sera différent de celui attendu sur d’autres pans de la population. S’il existe un écart qui n’est pas justifié, des mesures compensatoires doivent être envisagées;
  • ne contient pas de mesure de discrimination et ne renforce pas les inégalités actuelles à l’égard des jeunes.

Les clauses d’impact jeunesse permettent d’anticiper les retombées et conséquences sur les jeunes avant l’implantation de toute nouvelle mesure, afin que celle-ci leur soit favorable et de réajuster le tir en amont si nécessaire.

Clauses d’impact jeunesse : se doter des donnés pour évaluer les impacts sur les jeunes

Le FJÎM est de l’idée que les clauses impact jeunesse permettent l’autonomisation des jeunes, une mesure à la fois. Notamment, pour que les clauses d’impact jeunesse soient pertinentes, celles-ci doivent pouvoir se nourrir des données et statistiques les plus précises disponibles sur le terrain et de portraits des différentes caractéristiques des jeunes par quartier et arrondissement compilées par les spécialistes de Montréal en statistique. Si certaines données sont manquantes sur la jeunesse, la Ville devra se doter de systèmes afin de les collecter.

La Ville de Montréal, par le biais de sa politique de développement social, peut être un allié principal des jeunes, en créant des cadres leur permettant de s’épanouir à leur plein potentiel. Pour ce faire, il faut considérer systématiquement des spécificités associées aux réalités des jeunes dans le cadre du développement de la politique, et de toute mesure qui en découlera.

L’exigence d’inscrire des clauses d’impacts jeunesse, qui soient disponibles pour le public et issues de statistiques fiables, est une façon reconnue de s’assurer que la jeunesse soit prise en compte en tout temps.

Pour connaître le texte complet présenté à la Commission sur le développement social et la diversité montréalaise suivez ce lien ici

Voir toutes les actualités